Un enseignement issu de la tradition tantrique

Toute pratique de yoga dans la tradition tantrique à laquelle nous appartenons, faite en conscience, dans l’acceptation de ce que le corps, le souffle ou l’esprit nous disent, est un accomplissement. Il n’y a ni performance à réaliser, ni perfection à obtenir. Il s’agit simplement d’aller à la rencontre de soi-même. Les dérangements – du corps comme de l’esprit – sont seulement des expériences intéressantes pour aller vers soi. Par la pratique du yoga, on peut faire cette expérience au quotidien. La sérénité n’est pas un moment privilégié à rechercher dans un endroit paradisiaque. Elle habite toujours déjà chacun·e d’entre nous, dans l’unité de soi à soi, expression qui traduit au plus près le terme sanskrit yoga.

Postures physiques (asana)

Il existe des milliers de postures et de variations. Nous enseignons les principales, organisées en programmes ayant chacun un but déterminé. Chaque programme est un enchaînement de postures et de contre-postures : après avoir plié le corps vers l’avant, on le plie vers l’arrière, après s’être mis sur la tête, on s’étire vers le haut…

Les postures assouplissent et renforcent les muscles en douceur et en profondeur, font travailler les articulations, massent les organes et tonifient le système nerveux. Elles préviennent et atténuent durablement les tensions, contribuant ainsi à conserver une bonne santé et préparant à la méditation.

Une posture de yoga (asana en sanskrit) est avant tout une expérience : celle de vous-même dans l’instant présent. Peu importe votre niveau, faire du mieux que vous pouvez, dans le calme et l’attention, en harmonie avec le souffle, sans objectif de performance, c’est cela pratiquer une posture de yoga.

La posture d''équilibre debout (eka padasana)
Le bourdon (bhramara pranayama)

Exercices de respiration (pranayama)

Après avoir fait travailler le corps en harmonie avec le souffle, il s’agit maintenant de tourner son attention vers la respiration. Celle-ci véhicule l’énergie vitale (prana en sanskrit). Nous cherchons à acquérir sa maîtrise (yama) et son expansion (ayama) pour que l’énergie circule librement dans le corps et l’esprit.

Nous pratiquons différents exercices de pranayama, introduits au fil des séances. Ils vous permettent de prendre d’abord conscience de votre respiration et progressivement de la maîtriser. Par exemple : la respiration du soufflet (bhastrika),  la respiration alternée (nadi shodana) ou le bourdon (bhramari pranayama). Ces pratiques s’accompagnent de rétentions du souffle (kumbhaka) ainsi que de différents verrouillages (bandhas) qui sont enseignés progressivement.

Leur pratique apporte le calme, la détente et le bien-être qui préparent aux séquences plus profondes de la séance.

Relaxation profonde (yoga nidra)

A chaque séance, nous pratiquons un yoga nidra, une relaxation profonde sur le dos d’une durée d’une demi-heure environ. C’est une pratique accessible à tous les âges, quels que soient les problèmes physiques ou mentaux. Le corps est endormi, mais l’attention reste en éveil pour suivre les instructions (sensation des différentes parties du corps, visualisations…). La seule chose à faire est de ne pas s’endormir.

Cette technique permet de déraciner les blocages psychologiques, les inhibitions,  les complexes et autres névroses. C’est un moyen très efficace et non médicamenteux pour améliorer la qualité de sommeil et lutter contre les insomnies.

Yoga nidra éveille aussi le potentiel de l’esprit humain et sa faculté d’intuition. Des études scientifiques ont prouvé que sa pratique améliorait également les capacités d’apprentissage et de mémorisation.

Concentration (trataka)

Le mot trataka signifie “regard immobile”. La pratique consiste à regarder un point ou un objet sans cligner des yeux. Les yeux comme le mental ne s’occupent que d’une seule chose : la flamme d’une bougie, un symbole, une fleur, sa propre ombre…

Dans les cours hebdomadaires et les ateliers consacrés au yoga des yeux, nous  pratiquons la concentration sur la flamme d’une bougie puis sur son image rémanente une fois les yeux fermés.

Cette technique accessible et efficace permet d’établir une concentration du mental. Elle améliore aussi la mémoire. Elle est aussi utilisée dans le hatha yoga comme outil de purification. C’est pourquoi nous la pratiquons dans les ateliers de yoga des yeux.

Méditations

Outre trataka, nous enseignons deux autres pratiques de méditation pendant nos cours hebdomadaires :

  • le “silence intérieur” (antar mouna), dont la pratique vise à supprimer le bruit intérieur et à induire le calme mental. C’est ce qui se rapproche le plus de ce qu’on appelle de nos jours la “méditation de pleine conscience”, ou de la méditation bouddhiste vipassana. Dans les cours hebdomadaires, nous en pratiquons les premières étapes.
  • la “source de l’énergie” (vishuddhi shuddhi) basée, comme de nombreuses méditations tantriques, sur la respiration psychique (ujjayi pranayama). Cette respiration est en elle-même extrêmement calmante et anti-stress. Elle permet aussi de réduire l’hypertension.
Rétention du souffle avec verrouillage du menton (jalandhara bandha)

Mudras et bandhas

Les bandhas et les mudras sont utilisés en combinaison avec le pranayama et certaines méditations.

  • Bhanda signifie verrouillage en sanskrit. Ces pratiques ont une influence importante sur la circulation de l’énergie. On utilise par exemple, pour des rétentions du souffle pendant le pranayama, le verrouillage du menton et de la gorge (jalandhara bandha) ou le verrouillage de la racine (mulabandha).
  • Mudra peut être traduit par “attitude” ou “geste”. Ces attitudes peuvent être pratiquées avec différentes partie du corps (doigts, langue, yeux ou tout le corps…). Les textes classiques décrivent une vingtaine de mudras qui aident à développer la conscience des courants d’énergie dans notre corps. Ils sont une aide pour la préparation à la méditation.

Nettoyages ou purifications (shatkarma)

Les nettoyages ou purifications sont des pratiques importantes du yoga. Elles sont au nombre de six (d’où le nom sanskrit de shat karma qui signifie six actions) détaillées dans cet article. Nous initions nos élèves à certaines d’entre elles.

Lors des cours hebdomadaires, nous enseignons la pratique du nettoyage du nez (neti) qui permet de mieux respirer et donc de pratiquer les exercices de respiration dans des conditions optimales. Pour vous procurer un pot de neti, contactez-nous.

Nous proposons également régulièrement le nettoyage de l’intestin (shankprakshalana), complété par le nettoyage de l’estomac (kunjal). Pour en savoir plus sur cette pratique qui permet d’améliorer sa santé et sa pratique du yoga, lisez notre article. Vous voulez la découvrir ? Consultez les dates de nos prochaines séances et si aucune n’est encore programmée, demandez-nous d’en organiser une.

Fermer le menu