Pratiquer le yoga pour une bonne immunité

Pratiquer le yoga pour une bonne immunité

Plusieurs études scientifiques montrent le lien entre pratique du yoga et de la méditation et bon fonctionnement de notre système immunitaire (1), qui nous protège des maladies. On peut aussi expérimenter au quotidien l’effet positif du yoga sur notre santé. Voici plusieurs raisons pour lesquelles le yoga agit positivement sur notre système immunitaire.

Le yoga réduit le stress

Le cortisol, hormone générée avec le stress, met à mal les cellules de notre système immunitaire. Lutter contre le stress, c’est donc aussi prendre soin de son système immunitaire. Or la pratique des postures de yoga, les exercices de respiration, le yoga nidra et la méditation sont très efficaces pour réduire et gérer son stress.

Le yoga favorise un bon sommeil

Le sommeil est très important pour le système immunitaire. Un manque de sommeil ou un sommeil perturbé entraîne des réactions en chaîne négatives sur notre protection contre les maladies. Or la pratique régulière du yoga, particulièrement celle de savanasana (la posture du cadavre) et de yoga nidra (la relaxation méditative), favorise un meilleur sommeil.

Le yoga stimule la circulation de la lymphe

La lymphe transporte des cellules immunitaires (lymphocytes, macrophages…) qui permettent à l’organisme de lutter contre les infections. Un des rôles du système lymphatique est donc de défendre le corps contre les infections, les virus et les bactéries. Mais la circulation lymphatique est lente. Pour la stimuler, il est recommandé de faire de l’activité physique, ce qui va activer la circulation grâce notamment aux contractions musculaires. Le yoga permet de le faire avec douceur et efficacité, notamment avec les postures inversées (dont lesquelles la tête est plus basse que le ventre). La respiration profonde est aussi efficace car le diaphragme mis en mouvement active fortement la circulation lymphatique.

Le yoga permet de stimuler le thymus

Le thymus est une glande située dans la partie supérieure du thorax, juste derrière le sternum et entre les poumons. Même si son rôle le plus important se joue dans l’enfance, il garde chez l’adulte une fonction pour le système immunitaire. C’est grâce à lui que se font la production, la maturation et la différenciation des cellules lymphocytes T. Des postures de yoga d’ouverture de la poitrine (comme le poisson par exemple) combinées avec des visualisations centrées sur le thymus peuvent le stimuler et donc l’aider à mieux fonctionner.

Le yoga aide le corps à s’auto-guérir

Le système nerveux parasympathique est responsable des processus d’auto-guérison et plusieurs techniques de yoga stimulent ce système parasympathique comme yoga nidra, la méditation, un pranayama appelé ujjayi (la respiration psychique ou victorieuse), une respiration utilisant uniquement la narine droite (liée aux énergies physiques) appelée surya bedha ou encore une technique spécifique appelée prana vidya.

Le pratique yogique de neti prévient les rhumes

En hiver, le rhume est une maladie très fréquente. En pratiquant le lavage du nez ou neti (lire notre article à ce sujet), on prévient efficacement sa survenue. L’eau tiède salée que l’on fait passer dans les narines permet de nettoyer les fosses nasales et de stimuler les cellules ciliées qui évacuent le mucus, les virus et bactéries. En pratiquant neti une fois par jour, on assure une bonne prévention. Si le rhume est déjà là, on peut le pratiquer plusieurs fois par jour afin de dégager les voies respiratoires et donc de mieux respirer.

Le yoga incite à avoir une alimentation bonne pour le système immunitaire

Certains aliments augmentent l’inflammation et la production du mucus à l’origine de congestions, notamment les produits laitiers et sucrés. En rendant plus sensible, le yoga permet de mieux sentir les aliments qui nous font du bien… et les autres. La pratique yogique de shankprakshalana (lire notre article), qui permet de nettoyer l’intestin, est suivie d’un régime sans produits animaux ni aliments sucrés ou excitants, mais avec beaucoup de légumes, de céréales, de tisanes… Tout ce qu’il faut pour prendre soin de son système immunitaire et de sa santé !

(1) En 2012, des chercheur·ses de l’université de Californie (David S. Black, Steve W. Cole, Michael R. Irwin, Elizabeth Breen, Natalie M. St. Cyr, Nora Nazarian, Dharma S. Khalsa, Helen Lavretsky) ont publié un article démontrant que la pratique d’un exercice mêlant yoga et méditation pendant 12 minutes par jour sur 8 semaines amenait une réduction de l’activité de protéines liées à l’augmentation de la réaction inflammatoire du système immunitaire (« Yogic meditation reverses NF-κB and IRF-related transcriptome dynamics in leukocytes of family dementia caregivers in a randomized controlled trial », Psychoneuroendocrinology, 2012). Plus récente, une étude d’un groupe de chercheur·ses dirigé·es par Fahri Saatcioglu de l’Université d’Oslo publiée dans la revue online « Plos One » indique que la pratique du yoga peut activer des gènes liés au système immunitaire (“Rapid Gene Expression Changes in Peripheral Blood Lymphocytes upon Practice of a Comprehensive Yoga Program”).

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 − 18 =


Fermer le menu